Mr Mercedes, de Stephen King, Éditions Albin Michel :

mercedes

King montre encore une fois ici son incroyable talent en nous peignant, au scalpel, l’esprit dérangé et sadique de Mr Mercedes, ainsi que les conflits internes qui agitent l’inspecteur Hodges au cours de cette enquête.
Policier à la retraite (mais un policier peut-il être un jour autre chose qu’un policier ?), nous découvrons donc ici ce personnage, personnage d’une trilogie dont Mr Mercedes n’est que le premier tome…

Pour en revenir au livre en lui-même, malgré le fait que nous connaissions l’identité du Tueur à la Mercedes dès le départ, chaque chapitre nous en apprend un peu plus sur le pourquoi (et surtout le comment !) de cette aberration de la nature.
Nous assistons, pour notre plus grand plaisir, à la guerre psychologique que se livrent ces deux hommes. Les rebondissements sont multiples, et chaque personnage de l’histoire est bien exploité.
Les diverses références (sous forme de clins d’œil) aux œuvres précédentes de l’auteur sont, là aussi, un vrai plus. Même si elles n’ont pas de liens directs avec l’histoire, elles sont de toute façon traitées de manière si fugace qu’elles ne ralentissent en rien l’action du livre.
La fin aurait peut-être pu être un peu plus explosive, mais elle réserve de belles surprises au lecteur.
Le Maître est à l’œuvre dans ce roman policier, pour notre plus grand plaisir, encore une fois.

À lire absolument. Que l’on soit inconditionnel de Stephen King ou non, Mr Mercedes est un très bon moment de lecture.

Titre : Mr Mercedes
Auteur : Stephen King
Genre : Policier
Date de Parution : 28 janvier 2015
Nombres de pages : 480 pages

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s