Carnets Noirs, de Stephen King, aux Éditions Albin Michel :

 

carnetsnoirs

La suite tant attendue de Mr Mercedes !

Avez-vous déjà aimé un auteur au point d’attendre ses prochains écrits avec une impatience maladive ? Seriez-vous capable de commettre un meurtre afin de récupérer un dernier roman que l’auteur a décidé de ne pas faire paraître ? Et surtout, que seriez prêt à faire pour qu’on ne vous le vole jamais, une fois votre crime commis ?

Parce que c’est bien de cela qu’il est question dans le dernier roman du Maitre King. Et c’est, comme toujours, raconté à la perfection.

Deuxième volet de la trilogie de Bill Hodges, ce roman, comme le premier, tient toutes ses promesses.

Alors, oui, certes, c’est du Stephen King, donc il y a peu de chance que ce soit mauvais, c’est certain. Mais ce qu’il faut souligner, c’est que, si parfois les « suites » sont tellement attendues qu’il nous arrive d’être déçu à leur lecture, c’est loin d’être le cas ici.

Ce deuxième opus est encore meilleur que le premier. Ce n’était pas évident, Mr Mercedes ayant déjà fort belle réputation, mais Carnets Noirs (Finders Keepers pour le titre original)  arrive à le surpasser. Et croyez-moi, je pèse mes mots.

La seule chose que nous pourrions reprocher à Stephen King, c’est que, pour peu que vous soyez boulimique de lecture, il ne vous aidera pas à soigner cette pathologie, loin s’en faut. Chacun de ses livres est une plongée dans un monde où l’on aimerait rester bien plus que le temps des 500 ou 600 pages. Et celui-ci n’échappe pas à la règle.

Il est à noter que, si vous n’avez pas lu Mr Mercedes, vous pouvez quand même vous délecter de Carnets Noirs, les deux affaires n’ayant pas de lien. Donc oui, vous pouvez.

Toutefois je ne le conseille pas. Car même si les enquêtes sont différentes, certains protagonistes sont présents dans les deux tomes. Cette deuxième enquête se déroulant quelques temps après la fin de la précédente, fatalement, vous comprendrez la fin de Mr Mercedes, que vous ne pourrez donc plus découvrir avec surprise ensuite.

De plus, il y a un « fil rouge » entre les deux. Fil qui verra très certainement son dénouement dans le troisième et dernier opus, « End of watch », déjà publié depuis le mois de Juin 2016 aux États-Unis et pour lequel nous devrons probablement patienter jusqu’à 2017 avant de le trouver dans nos librairies.

Nous avons donc un premier tome à lire absolument, un second à dévorer sans  modération, et un troisième à attendre avec impatience.
Mr King n’a pas fini de nous surprendre, et on l’en remercie.

Bonus : un petit lien vers le synopsis officiel du troisième tome, à ne lire que si vous avez déjà terminé les deux premiers, sinon vous serez fortement « spoilés » ! Vous êtes prévenus… http://club-stephenking.fr/4659-actualite

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s