Quand saignent les louves, de Stéphane Gérard, aux Editions Les Nouveaux Auteurs :

6 ans ! C’est le temps qu’il nous a fallu attendre pour découvrir « Quand saignent les louves », le nouveau roman de Stéphane Gérard. Mais quel roman ! On lui pardonne sans peine ce délai tant la qualité est au rendez-vous.
Le sujet est dur. Que dis-je, il est plus que dur, il est terrifiant, abominable, parce que malheureusement réel.

Une plongée dans ce que l’humain a de plus abject, mais avec une plume pleine de tact. Un sujet auquel nous préférons le plus souvent ne pas penser.

Hélas, le simple fait de garder les yeux fermés ne l’empêche pas d’exister. Au contraire, puisque c’est dans l’ombre que l’innommable s’amplifie et perdure…

Quand des enfants commencent à commettre des actes désespérés, des questions se posent.

Et pour enquêter sur cette affaire, nous retrouvons Françoise, bimbo délurée, Sylvain, son meilleur ami, et Mamilou, sa grand-mère, personnage pittoresque, fumeuse de joints invétérée, à la personnalité aussi tranchante que touchante.

Si, au premier abord, on reste circonspect devant le choix de ces protagonistes déjantés pour une histoire aussi sérieuse, on comprend vite que c’était une nécessité qu’ils soient ainsi, puisqu’ils nous permettent de reprendre notre souffle, de sourire, de nous échapper un peu de ce monde de noirceur et d’abominations.
Une façon de créer une sorte d’équilibre pour le lecteur.

Stéphane Gerard réussit donc le tour de force de nous conter une histoire aussi dérangeante qu’addictive, menée tambour battant durant 460 pages par des personnages aussi allumés que déterminés.
Avec en prime une parfaite analyse de notre société (avec ce qu’elle a de plus mauvais, mais aussi de plus beau), qui nous fait nous poser les bonnes questions.

Bref, un excellent livre !

4ème de couverture  :

Quand saignent les louves Que se passe-t-il à Castenois et dans les environs ? Des enfants meurent, disparaissent ou sont en grande souffrance. Alertée par sa grand-mère, dont le petit voisin vient d’être retrouvé pendu dans sa chambre, Françoise, prof un brin déjantée, présume que ces affaires sont liées. Elle entraîne alors son ami Sylvain, journaliste dans une enquête qui dérange, qui émeut, qui bouleverse ! Leurs investigations les conduiront au coeur d’une affaire sordide dont on ne ressort pas indemne. L’indicible sera dit, l’intouchable sera touché !

Page Fnac du roman : ICI

Page Amazon du roman : ICI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s