Requiem pour un fou, de Stanislas Petrosky, chez French Pulp Éditions :

IMG_0340 - Copie

Voilà un roman pas commun.
Faut dire que son protagoniste principal n’est pas un homme banal.

Estéban Lehydeux est prêtre, exorciste, agent secret, et écrivain.

Mais Père Lehydeux, ça fait pas l’affaire. Alors appelez-le Requiem.

Et entre deux bonnes œuvres et trois messes, quand il n’est pas en train de se défroquer avec sa gourgandine, il lui arrive de mener des enquêtes.

Et oui, m’sieur dame, c’est que ce curé là ne vous fera pas l’aumône d’un péché, pas plus que vous ne lui donnerez le bon Dieu sans confession.

D’ailleurs, lui, il n’a rien contre le con, et encore moins contre les fesses. Le célibat, d’accord, mais pour la chasteté vous repasserez !

Et sa façon de parler, pour sûr, ça fera rougir les vierges effarouchées. Faut avouer qu’il manie la langue de Molière aussi bien que celle du p’tit Jesus…

Alors quand son vieil ami, le commissaire Labavure, l’appelle pour une histoire pas très catholique, c’est sûr qu’il y va, soutane au vent.

Parce que quelqu’un s’amuse à tuer de pauvres gens dans des mises en scène à faire frémir Satan lui-même.

Et non seulement cet impie-killer s’amuse à laisser des messages dans lesquels il mélange prières et chansons de Johnny Hallyday, mais en prime il laisse un exemplaire du livre de notre bon curé sur les scènes de crime.

Vous avouerez que, niveau publicité, c’est pas ce qu’il y a de plus accrocheur…

Tout cela est suffisant pour que Requiem voit couleur vin de messe.
Et, foi d’un enfant de chœur, cette enquête va vous en faire voir de toutes les couleurs.

Vous l’aurez compris, ce roman est savoureux. Stanislas Petrosky nous offre une fois de plus une aventure endiablée et totalement déjantée, avec son cureton 2.0, gouailleur comme jamais !

Un régal de noirceur, d’humour et de réflexion.

Oui de réflexion.

Parce qu’il n’y a pas qu’une histoire de meurtres dans ce livre, il y a un état des lieux de la pauvreté également.

Et c’est là que c’est très fort, parce qu’en plus d’être idéalement addictif, très noir, et absolument hilarant, ce polar nous délivre un message.

Et rien de tel qu’une prose bien sentie pour nous rendre attentif à celui-ci.

Ça tombe bien, puisque la plume de l’auteur est terriblement aiguisée…

***************

Je remercie French Pulp Éditions pour leur confiance et pour l’envoi de ce polar.

4ème de Couv :

Pour commencer, prenez :
Un prêtre exorciste agent du Sodalitium Pianum, les services secrets du Vatican.
Un curé qui a compris qu’il avait fait le voeu de célibat et non de chasteté.
Un homme d’Église qui manie la langue d’Audiard avec amour.
Un abbé qui vous confesse avec la délicatesse du Marginal de Jacques Deray.
Vous obtiendrez Requiem…

La rencontre de San-Antonio et de Don Camillo !

Lien vers la page Fnac du livre : ICI
Lien vers la page Amazon du livre : ICI
Publicité

5 commentaires sur “Requiem pour un fou, de Stanislas Petrosky, chez French Pulp Éditions :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s