Mon Ombre Assassine, d’Estelle Tharreau, aux Éditions Taurnada :

1547622342291

Énorme coup de cœur pour cette lecture !

Estelle Tharreau nous raconte ici une incroyable histoire de tueuse en série.

Non, en fait elle fait mieux que de nous la raconter, elle nous la fait vivre.

Armée d’un style millimétré, l’auteure n’ajoute aucun mot superflu, mais n’en oublie pas un seul d’essentiel non plus.

Et nous voici plongés dans les pensées de l’insoupçonnable Nadège Solignac.

Petite fille à la vie difficile mais aux capacités aussi variées qu’effrayantes, elle va développer une maîtrise à toute épreuve afin de parvenir à faire ce qu’elle aime par-dessus tout : tuer.

Camouflée derrière un physique avenant et un métier qui la place au-dessus de tout soupçon, elle se fabrique de toutes pièces un personnage à l’opposé de son moi profond.

L’auteure distille au fil des pages un malaise grandissant qui nous malmène et nous ravit tout à la fois.

En nous plaçant non pas dans le rôle de simple spectateur mais bel et bien dans celui du confident, nous oscillons sans cesse entre répulsion et fascination.
Et nos pulsations cardiaques augmenteront bien plus souvent que ce que l’on aurait pu imaginer.

Pris dans notre lecture comme un petit animal dans les phares d’un véhicule, nous attendons et assistons, impuissants, à l’inévitable résultat.

Il est rare qu’en si peu de pages une telle histoire soit correctement racontée.
Et pourtant c’est précisément le cas ici.
260 pages, que nous engloutissons à une vitesse folle, et dans lesquelles il ne manque rien de ce qui fait d’une histoire une très grande histoire.

Rarement un roman m’aura donné autant de frissons.
Nul besoin de scènes de violences extrêmes, la seule description du psychisme de Nadège suffit à nous faire passer une nuit blanche.

Arrivé à la fin, révulsé par le parcours meurtrier de Nadège, mais ébahi par le talent de l’auteure, le lecteur n’aura qu’une attente : son prochain roman.

En attendant, ni vous ni moi ne regarderons plus nos proches et notre entourage de la même façon.
Oh non, car, après tout, comment être certain qu’une Nadège ne se cache pas près de nous ?

Vous comprendrez bien vite qu’il n’y a aucun moyen d’en être absolument sûr…

À lire, bien sûr ! Et vite, car le talent n’attend pas.

***************

Je remercie les Éditions Taurnada et Estelle Tharreau de leur confiance, et de l’envoi de ce roman.

***************

4ème de Couv : 

En attendant son jugement, du fond de sa cellule, Nadège Solignac, une institutrice aimée et estimée, livre sa confession.
Celle d’une enfant ignorée, seule avec ses peurs.
Celle d’une femme manipulatrice et cynique.
Celle d’une tueuse en série froide et méthodique.
Un être polymorphe.
Un visage que vous croisez chaque jour sans le voir.
Une ombre. Une ombre assassine.

Lien vers le site des Éditions Taurnada : ICI

Lien vers la page Amazon du livre : ICI

Lien vers la page Fnac du livre : ICI

6 commentaires sur “Mon Ombre Assassine, d’Estelle Tharreau, aux Éditions Taurnada :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s