Le Pays des Oubliés, de Michael Farris Smith, chez Sonatine Éditions :

1547725200370
Combien sont-ils, ces êtres que la vie semble prendre plaisir à blesser encore et encore ?

Et surtout, comment sont-ils censés inverser le cours des choses, quand chaque jour est un combat pour survivre, toujours plus féroce que celui de la veille ?

Jack Boucher fait partie de ces oubliés.
Abandonné quand il était bébé, baladé de foyers en familles d’accueil, il est tout juste âgé de 12 ans quand il arrive chez Maryann.

Cet enfant, nerveux, malheureux et furieux, est persuadé qu’elle est comme les autres.

Qu’elle ne le gardera pas.
Qu’elle ne l’aimera pas.
Qu’elle ne le comprendra pas.

Ce qu’il ne peut pas encore savoir, c’est qu’elle est déterminée à lui prouver le contraire, et qu’à force de patience et de tendresse elle y parviendra.

Oui mais voilà, quand la vie vous prend en grippe elle ne relâche pas facilement sa proie.

Des décennies plus tard, celle qui est finalement parvenue à devenir sa mère est alitée, dans une maison de retraite, avec la mémoire en morceaux et la vie qui s’en va peu à peu.

Et la maison, leur maison, est menacée de saisie par les banques.

Désormais, la seule chose qui comptera pour Jack, c’est de la sauver. De préserver le seul endroit sur Terre où il a été heureux.

Pour ça, il lui faut juste une certaine somme d’argent.

Rien d’énorme, mais pour cet homme, qui a passé sa vie à aller de mauvais choix en mauvaises décisions, ça ressemble à s’y méprendre au défi de trop.
Celui qu’il risque de ne pas réussir à relever.

Quand vous avez passé votre vie à donner et prendre des coups, que votre corps n’est plus qu’un champ de ruines et que votre moral est à l’avenant, quelle solution vous reste-t-il ?

Peut-être la réponse est-elle dans un dernier sursaut de colère, une volonté farouche de ne pas décevoir, ou dans le hasard d’une rencontre.

Dans le choix entre une pilule bleue ou une pilule rouge.

Ou peut-être n’est-elle nulle part.

Jusqu’à la toute dernière page vous espérerez, vous combattrez, vous réfléchirez au côté de Jack.

Mais quoi qu’il en soit, vous n’aurez pas plus envie de renoncer que lui.

Une histoire sombre, sobre, et malheureusement réaliste.

Un roman à découvrir, parce qu’il est beau, et parce qu’il donne à réfléchir.

***************

Je remercie les Éditions Sonatine pour leur confiance et pour l’envoi de cette lecture.

***************

4ème de Couv :

Le corps cassé par une vie de combats, ravagé par de multiples addictions, Jack ne se sent plus la force d’avancer. Par amour pour Maryann, sa mère adoptive, qu’il refuse de décevoir encore une fois, il va malgré tout devoir livrer son ultime combat, aux conséquences incertaines.

Lien vers le site de Sonatine Éditions : ICI

Lien vers la page Amazon du livre : ICI

Lien vers la page Fnac du livre : ICI

Publicités

Un commentaire sur “Le Pays des Oubliés, de Michael Farris Smith, chez Sonatine Éditions :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s