Avalanche Hôtel, de Niko Tachian, aux Éditions Calmann-Lévy (collection Calmann-Lévy Noir) :

1549274261603Lu en un après-midi, Avalanche Hôtel a clairement été un roman qui a su me captiver dès le début.

Grâce à une intrigue efficace, l’auteur nous embarque dans cette aventure sans aucune difficulté.

Joshua se réveille dans la chambre d’un luxueux hôtel. Nous sommes en 1980, il est agent de sécurité, et il enquête sur la disparition d’une toute jeune femme.

Sauf qu’à son réveil suivant, dans un hôpital, il est flic, il enquête sur l’affaire d’une jeune inconnue retrouvée dans le coma en pleine neige, et que nous sommes en 2018 !

S’il comprend bien vite que son premier réveil était un rêve dû à un court coma, il a l’intime conviction qu’il est face à quelque chose de plus complexe qu’un simple songe.

Alors, Joshua Auberson est-il un « simple flic », un jeune homme sans problèmes et sans histoires, contre lequel le sort semble s’acharner, comme il aime à le penser ?
Ou la clé de cette énigme se cache-t-elle dans ce passé dont il ne parle jamais ?

J’ai beaucoup aimé l’approche de Niko Tackian sur les différents mystères de la mémoire, sur sa complexité, ainsi que sur les conséquences, parfois involontaires, de celle-ci.

L’histoire est peu commune, mais elle a le grand avantage d’être racontée de façon simple, sans chercher à nous perdre avec des termes scientifiques, ce qui permet une lecture fluide et agréable.

Le décor est superbement décrit, et on visualise sans mal les monts enneigés et les sombres bâtisses.

Le dépaysement est absolument garanti, et le climat actuel se prête tellement bien à cette lecture que ce serait dommage de la découvrir à une autre saison.

Pour ce qui est des personnages, Joshua, Sybille, André, Robert, et les autres sont tous riches d’une personnalité propre : Josh est très humain, avec ses failles et ses défauts, loin de l’archétype du héros.
Sybille m’a très souvent fait sourire.
Quant à Clovis, il m’a dès le départ fait penser au Lapin Blanc d’Alice aux pays des merveilles.

Une sensation qui a perduré durant toute ma lecture, grâce à différents événements qui me rappelaient ce conte.

À tort ou à raison, ça il faudra que vous le découvriez vous-même en lisant ce roman, que je vous recommande pour vous évader sans bouger de votre canapé.

***************

Je remercie les Éditions Calmann-Lévy pour leur confiance et pour l’envoi de ce thriller.

***************

4ème de Couv :

Janvier 1980, à l’Avalanche Hôtel, sublime palace des Alpes suisses. Joshua Auberson, agent de sécurité, enquête sur la disparition d’une jeune cliente, avec un sentiment d’étrangeté. Quelque chose cloche autour de lui, il en est sûr. Le barman, un géant taciturne, lui demande de le suivre dans la montagne, en pleine tempête de neige. Joshua a si froid qu’il perd conscience…

… et revient à lui dans une chambre d’hôpital. Il a été pris dans une avalanche, il est resté deux jours dans le coma. Nous ne sommes pas en 1980 mais en 2018. Joshua n’est pas agent de sécurité, il est flic, et l’Avalanche Hôtel n’est plus qu’une carcasse vide depuis bien longtemps. Tout cela n’était qu’un rêve dû au coma.
Un rêve, vraiment ?

Lien vers le site des Éditions Calmann-Lévy : ICI

Lien vers la page Amazon du livre : ICI

Lien vers la page Fnac du livre : ICI

9 commentaires sur “Avalanche Hôtel, de Niko Tachian, aux Éditions Calmann-Lévy (collection Calmann-Lévy Noir) :

    1. Je viens de lire ta chronique ☺️. C’est vrai, ils n’auraient peut-être pas dû le vendre comme un mix de Shinning et Jason Bourne. Il ne se passe pas du tout dans un lieu fermé comme le premier, et il n’a pas le « rythme » du second. Du coup ça a effectivement créé des déceptions… Mais je suis comme toi, j’aime l’écriture et les histoires de Niko Tackian. Et clairement, ici, il est dans son élément, et il nous offre une belle aventure 😊

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s