Dans la Neige, de Danya Kukafka, chez Sonatine Éditions :

1549620413327
Un roman noir qui prend aux tripes et nous montre la face cachée des petites villes où tout se sait, mais où rien ne se dit.

Différents thèmes sont abordés, tous différents, tous difficiles, mais surtout tous terriblement humains.

Il va être question d’une jeune fille, belle comme le jour, retrouvée assassinée dans la neige.

D’un jeune homme. Sensible et talentueux. Malheureux et amoureux. Presque invisible de tous, et pourtant au centre de tout. Coupable d’être « le fils de ». Impuissant devant la vie qui s’acharne.

D’une autre jeune fille. Intelligente et sauvage. Emportée et disgracieuse. Jalouse et autodestructrice. En colère contre ce monde qui la rejète.

D’un flic banal. Fier et pourtant soumis. Prêt à se contenter de peu, puisque c’est toujours mieux que rien.

Tous sont liés les uns aux autres, à des degrés divers. Tous trois chercheront la vérité pour des raisons différentes. Et essayant de faire face à ce quotidien qui les étouffe et les ignore tout à la fois.

Ce quotidien, banal, et pourtant chargé de tant de blessures.

D’enfances chamboulées et de mariages pratiques.
D’amitiés trahies et d’amours incomplètes.
De secrets enfouis sous une foule de non-dits.
De mensonges inutiles et de regrets indélébiles.
De peurs et de violences.
De vies et de morts.

Tout nous sera raconté. De façon pudique mais sans nous épargner non plus.

L’écriture est très agréable. Poétique même.
Elle sert divinement l’histoire, la magnifie en soulignant ces zones d’ombre.
Nombreuses, si nombreuses…

En donnant la parole tour à tour à Jade, Cameron et Russ, l’auteure nous plonge dans leur vie, nous fait ressentir leurs tourments et leurs doutes.
Nous met en colère, aussi, devant tant injustices ou de bêtise crasse.

Jusqu’à la fin nous cherchons, nous aussi, à savoir.

Savoir qui a tué Lucinda, et pourquoi, bien sûr.

Mais pas seulement.

Cette histoire, très sombre, et sa galerie de personnages attachants ou troublants, nous font réfléchir. Tenter de comprendre ce qui se passe derrière ces façades ternies et ces fronts baissés.

Ce livre, triste et lumineux ne se dévore pas, il se savoure.

Un très beau premier roman, noir, poétique et humain.

À découvrir dès que possible.

***************

Je remercie les Éditions Sonatine pour leur confiance et pour l’envoi de cette lecture.

***************

4ème de Couv :

Dans cette petite ville du Colorado, on adore ou on déteste Lucinda Hayes, mais elle ne laisse personne indifférent. Surtout pas Cameron, qui passe son temps à l’épier, ni Jade, qui la jalouse terriblement. Encore moins Russ, qui enquête sur sa mort brutale On vient en effet de retrouver le corps de Lucinda dans la neige. Chacun leur tour, Cameron, Jade et Russ évoquent la jeune fille, leurs rapports, leurs secrets. Vite, ce drame tourne à l’obsession : tous trois savent en effet que la vérité peut les sauver ou les détruire.
 
Ce tableau d’une petite communauté provinciale en forme de traversée des apparences est un portrait saisissant d’une Amérique bien-pensante travaillée par des pulsions obscures, dont tous les repères sont en train de voler en éclats. Avec ce premier roman, salué par une critique unanime comme un véritable tour de force littéraire Danya Kukafka, exprime cette vulnérabilité, avec une grâce et un talent infinis.

Lien vers le site de Sonatine Éditions : ICI

Lien vers la page Amazon du livre : ICI

Lien vers la page Fnac du livre : ICI

Publicités

7 commentaires sur “Dans la Neige, de Danya Kukafka, chez Sonatine Éditions :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s