Un homme parfait, de Jo Jakeman, aux Éditions Marabout :

1549869104713

Phillip Rochester est un pervers narcissique de la pire espèce.

Et aucune des trois femmes qui ont eu le malheur de partager sa vie ne dira le contraire.

Pourtant elles ont, pendant des années, subi dans leur coin, sans rien dire.

Après tout, c’est un excellent policier, admiré de tous et vénéré par ses collègues.

Que vaut leur parole, face à ça ?

Pas grand chose.

Jusqu’au jour où Phillip va aller trop loin.

À partir de là, la situation va déraper et s’envenimer, de chapitre en chapitre.

Jusqu’à une fin en véritable feu d’artifice.

Un roman qui avait donc, visiblement, tous les ingrédients pour en faire une lecture trépidante.

Et pourtant…

Si l’histoire est effectivement prenante, de par son rythme effréné et ses nombreux coups de théâtre, je n’ai pu me défaire d’une sensation de « déjà-vu » durant ma lecture.

Bien entendu, le thème du pervers narcissique ayant été abordé à de nombreuses reprises et de multiples façons au cours des dernières années, difficile d’écrire un roman qui sorte véritablement du lot.

J’en avais conscience, et j’entamai ma lecture sans à priori.

Il faut d’ailleurs lui reconnaître des qualités (dont il ne manque pas) : l’auteure a une écriture plaisante et très visuelle, et elle ne manque pas d’idées pour enchaîner les scènes choc, à toute vitesse et sans nous laisser de répit.

Et je pense que c’est précisément là que le bât blesse, en ce qui me concerne.

Parce que ce choix de style crée forcément une sorte de surenchère d’actions et quelques invraisemblances, qui peuvent nuire à une bonne immersion dans l’histoire.

À mon avis ce thriller ferait donc un très bon téléfilm. Le genre de film que l’on regarde sans déplaisir, mais sans surprise non plus.

Ce livre a donc les défauts de ses qualités.

L’excès de rebondissements risque de ne pas répondre aux attentes des lecteurs compulsifs et habitués aux thrillers, qui recherchent en général soit une histoire qui sort de l’ordinaire, soit une façon de la traiter qui les surprend.

Par contre, je recommande cette lecture aux lecteurs qui souhaitent commencer à lire du thriller, ou à ceux qui voudraient une lecture plus « légère » entre deux romans particulièrement prenants ou marquants.

***************

Je remercie les Éditions Marabout pour leur confiance et pour l’envoi de cette lecture.

***************

4ème de Couv :

Phillip, le mari d’Imogen est un terrifiant manipulateur qui présente à tous l’image de l’homme parfait. Mais Imogen sait ce qu’il cache. Alors qu’ils sont en instance de divorce, Phillip lui donne 15 jours pour quitter la maison, faute de quoi il demandera la garde de leur fils. Lors d’une dispute, dans un moment de folie, Imogen l’enferme à la cave. Maintenant qu’elle semble contrôler la situation, jusqu’où sera-t-elle capable d’aller pour défendre son fils ?

Lien vers le site des Éditions Marabout : ICI

Lien vers la page Amazon du livre : ICI

Lien vers la page Fnac du livre : ICI

Publicités

2 commentaires sur “Un homme parfait, de Jo Jakeman, aux Éditions Marabout :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s