Requiem, de Tony Cavanaugh, chez Sonatine Éditions :

1550240595048

Prêts à repartir pour une aventure avec Darian Richards ?

Et, croyez-moi, pour une aventure, c’en est une sacrée !

Quand il reçoit un message d’Ida l’appelant à l’aide, Darian ne peut pas ne pas y répondre.

Après tout, il lui a déjà sauvé la vie, et de toute façon cet ancien flic n’est pas du genre à abandonner une jeune femme en détresse.

Sauf qu’à son arrivée Ida a disparu, et il retrouve le corps de deux jeune femmes. Assassinées. Autant dire qu’il n’est pas question de perdre une seule minute.

Si Requiem fait bel et bien partie d’une série, ne pas avoir lu les enquêtes précédentes n’est absolument pas un obstacle pour bien comprendre celle-ci.
L’histoire est clairement racontée, et nous ne sommes donc absolument pas perdus au milieu des personnages qui ont déjà eu à se rencontrer.

L’écriture de Tony Cavanaugh n’est plus à présenter : vive, addictive, incisive.

À l’image de son personnage principal. D’où sûrement le fait qu’on le compare régulièrement à Michael Connelly.

Darian Richards est fonceur, charmeur, rentre-dedans, agaçant, irrespectueux, percutant, têtu, généreux, hargneux, loyal et vindicatif.

Tout sauf lisse.

Et le plus important pour lui, c’est de rendre justice.
Pas de suivre la justice, non, rendre justice.
Vous l’aurez compris, ce qui compte c’est le résultat, pas la manière.

C’est un des très gros points forts de ce roman : la personnalité complexe de Richards. Ni un héros, ni un anti-héros. Juste un homme, avec ses qualités, ses défauts.
Humain donc.

Un autre des points forts ici, c’est que ce n’est pas tant « qui » est le méchant, mais plutôt « comment » on arrivera à le stopper.

L’alternance des chapitres entre Dorian et « l’autre personne » permet une double perspective assez agréable car encore plus immersive.

Imaginez deux camions se foncer dessus à toute vitesse, et vous aurez une idée de l’adrénaline ressentie pendant cette lecture.

L’ambiance est sombre, pesante, humide, presque glauque. Et bon sang ce qu’on aime ça !

Un ex-flic au fort tempérament et qui n’en fait qu’à sa tête.
Une enquête prenante.
Un décor de mille couleurs.
Des dialogues qui cognent.

Bref tout ce qui fait d’un polar un très bon polar.

À lire, évidemment !

***************

Je remercie les Éditions Sonatine pour leur confiance et pour l’envoi de cette lecture.

***************

4ème de Couv :

Quelques mots prononcés dans la panique au téléphone :  » Darian, il faut que tu viennes. Tu es le seul à pouvoir nous aider. Il y a tant de corps !  » … puis plus rien. L’appel vient d’Ida, une jeune fille que Darian Richards, ex-flic des homicides de Melbourne, a sauvé quelques mois plus tôt d’une sale affaire. Si Richards a décidé d’abandonner un métier trop éprouvant pour ceux qui, comme lui, prennent les choses trop à cœur, il ne peut pas laisser Ida sans réponse. Son appel de détresse ayant été localisé, Darian gagne la Gold Coast, région des plages d’Australie, où les étudiants se retrouvent pour fêter la fin de leurs examens. Il est alors loin de se douter que la disparition d’Ida n’est presque qu’un détail dans une enquête qui va bientôt se transformer en véritable cauchemar. 

On a beaucoup comparé Tony Cavanaugh à Michael Connelly, on compare maintenant de jeunes auteurs à Tony Cavanaugh. Avec ce thriller encore plus sombre que ses précédents, l’auteur de L’Affaire Isobel Vine et de La Promesse confirme tout son talent et sa place de maître absolu du genre. 

Lien vers le site de Sonatine Éditions : ICI

Lien vers la page Amazon du livre : ICI

Lien vers la page Fnac du livre : ICI

Publicités

2 commentaires sur “Requiem, de Tony Cavanaugh, chez Sonatine Éditions :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s