La Loterie et autres contes noirs, de Shirley Jackson, Éditions Payot & Rivages (collection Rivages / Noir) : Un recueil de pépites !

IMG_0597
J’avoue avoir une affection particulière pour les écrivains (français ou étrangers) du XIXème et début du XXème siècle. Ainsi qu’une admiration non dissimulée pour les auteurs de nouvelles (exercice qui reste, selon moi, l’un des plus difficiles).

Pourtant, le fait que je les aime, parfois avec excès, ne m’empêche pas d’être critique, avec tout autant d’excès, lorsque j’en découvre de nouveaux/nouvelles.

Forcément.
Après tout, nous ne sommes jamais aussi difficiles que sur ce que l’on estime devoir être parfait.

J’abordais donc la découverte de ce recueil de nouvelles de très bon cœur, mais déjà prête à le faire passer sous le feu nourri de mes comparaisons…

Comparaisons bien vite remisées au fond d’un placard après la lecture de seulement quelques-unes de ses pages.

Si Shirley Jackson est connue pour certains de ses romans d’horreur (genre que je n’aime guère), elle excelle tout bonnement dans le registre de la nouvelle noire (que j’apprécie énormément).

Chacune des nouvelles réunies ici est un petit travail d’orfèvre.

À partir de situations qui paraissent au début banales, l’auteure nous plonge en quelques phrases dans des ambiances angoissantes et glaçantes à souhait, qui finissent, après un nombre limité de pages, en apothéose.
Ici tout peut être sujet aux cauchemars.

Une fête annuelle, un cendrier, une lettre, ou même un simple inconnu croisé dans la rue, le mal peut se cacher et revêt les atours les plus anodins…

La Loterie, Paranoïa, Quelle Idée, Les Vacanciers, voilà quelques-uns des titres qui vous emporteront dans un tourbillon de noirceur absolument jouissif.

Au nombre de treize (hasard ? Vraiment ?), ces nouvelles vont vous happer, vous faire frissonner et vous ravir.

Vous trouverez également, à la fin du livre, un peu plus d’une vingtaine de pages, signées Miles Hyman, qui nous fait un petit résumé passionnant de la vie et de l’œuvre de l’auteure.

Y compris des extraits des milliers de lettres de menaces, d’insultes, ou de questionnements, qu’elle avait reçues suite à la première publication de La Loterie.

Existe-t-il une meilleure preuve de l’intérêt que mérite Shirley Jackson ?

Alors n’hésitez pas et lisez cet excellent recueil !

***************

Je remercie les Éditions Payot & Rivages pour leur confiance et pour l’envoi de cette pépite.

***************

4ème de Couv :

Dans le monde de Shirley Jackson, rien ne paraît sortir de l’ordinaire. De petites villes, des couples, des maisons, des  gens qu’on croise dans le bus ou chez l’épicier.  Au premier abord, tout est normal. Puis un détail sème le doute. Un autre fait tout déraper vers des zones noires et troubles, qui suscitent une profonde inquiétude chez le lecteur. Voici une douzaine de nouvelles entièrement inédites, toutes plus déstabilisantes les unes que les autres, ainsi que le chef-d’oeuvre de Jackson, «La Loterie»

Lien vers le site des Éditions Payot & Rivages : ICI

Lien vers la page Amazon du livre : ICI

Lien vers la page Fnac du livre : ICI

Lien vers la page Decitre du livre : ICI

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s