À la recherche d’Alice Love, de Liane Moriarty, aux Éditions Albin Michel :

56350778_1072001812986912_1075633692669378560_o
Quand Alice rouvre les yeux après une chute, elle ne reconnaît rien à sa vie.
Ses trois enfants ? Ses amis ? Son divorce ? Ses loisirs ? Non, non, non et non, rien de tout cela ne lui parle.

L’explication est simple : elle a tout oublié des 10 dernières années de son existence.

J’aime beaucoup lire Liane Moriarty. Entre deux gros thrillers ou romans très noirs, c’est en général du suspens léger, avec un petit grain de folie et quelques coups de griffes au concept de ce que beaucoup pensent être la vie idéale, ou, en tout cas, parfaitement « rangée ».

Sauf que là, ça n’a pas complètement marché avec moi.

Pourtant, la plume est toujours aussi efficace. J’ai aimé les passages sur les réunions de famille, et encore plus les personnalités et les dialogues des enfants. Sans compter les passages sur le blog de l’arrière grand-mère. C’était vraiment léger et amusant.
Mais d’autres passages étaient par contre trop exagérés (selon moi).

Quant au suspens (Alice retrouvera t-elle la mémoire, qu’est-il vraiment arrivé à Gina, que s’est-il passé avec Nick…), s’il est bien présent sur certains points, il pèche par excès d’invraisemblances sur d’autres.

J’ai hésité plusieurs fois à stopper cette lecture, mais, hormis le fait que je n’aime pas faire ça, les points positifs dont j’ai parlé plus haut m’ont permis de le terminer relativement facilement.

Ce ne sera donc clairement pas une lecture qui me marquera longtemps, mais je ne la regrette pas non plus. Le roman a fait ce que j’attendais de lui : il m’a changé les idées entre deux livres plus corsés.

L’immersion n’est pas automatique, mais ce n’est pas gênant puisque, sur ce type de lecture, ce n’est en général pas ce que recherche en priorité le lecteur.

Les points forts restent certains personnages, des dialogues qui font mouche, et des situations de tragi-comédie très habilement exploitées.

Si vous recherchez du noir, du polar ou du thriller pur, ça ne vous conviendra donc peut-être pas.
Par contre si vous êtes en quête d’une lecture détente au suspens léger, et que vous voulez une plume sûre, alors À la Recherche d’Alice Love devrait aisément vous embarquer.

 

***************

Je remercie les Éditions Albin Michel pour leur confiance et pour l’envoi de cette lecture.

***************

4ème de Couv :

Alice Love tombe en faisant du sport. Lorsqu’elle se réveille, elle pense qu’elle a 29 ans, qu’elle est enceinte de son premier enfant et qu’on est en 1998. En réalité, on est en 2008, Alice a trois enfants, Madison, 10 ans, Tom, 8 ans et Olivia, 5 ans, et s’apprête à divorcer.Comment a-t-elle pu devenir cette femme autoritaire et maigrichonne (faire du sport ? elle DÉTESTE ça !) ? Pourquoi Elisabeth, sa soeur adorée, est-elle en froid avec elle ? Comment Nick, son amour de toujours, et elle en sont-ils venus à se détester ? Alice devra s’efforcer de reconstituer le puzzle de cette décennie oubliée et découvrira si son amnésie est une malédiction ou une bénédiction…

Lien vers le site des Éditions Albin Michel : ICI

Lien vers la page Amazon du livre : ICI

Lien vers la page Fnac du livre : ICI

Lien vers la page Decitre du livre : ICI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s