Les Sept Morts d’Evelyn Hardcastle, de Stuart Turton, chez Sonatine Éditions : PHÉNOMÉNAL !

IMG_0687

Atypique et passionnant.
Si ce premier roman de Stuart Turton répond à ces deux adjectifs, ils sont loin de suffire à le définir.
Commençons par les ingrédients : une sinistre demeure laissée à l’abandon où doit se tenir un bal, une famille pleine de secrets, des invités tous plus étranges les uns que les autres, une pièce de jeu d’échecs, un médecin de peste énigmatique, un valet de pied effrayant, et des trahisons échafaudées derrière chaque porte.

Ajoutez-y un meurtre qui n’a pas encore eu lieu, des disparitions inquiétantes, une météo effroyable, une forêt inquiétante… et une journée qui n’en finit pas.
Ou, pour être plus exacte, qui ne cesse de recommencer…
Et vous obtenez l’ovni littéraire que l’auteur nous offre.

Vous pensez avoir déjà lu des histoires de ce genre ? Je vous assure qu’après seulement quelques dizaines de pages vous vous rendrez compte de votre erreur, car ce livre est tout bonnement unique.

Sûrement existe-t-il des romans qui ont une ou même plusieurs des approches qui se retrouvent ici, mais toutes ensemble rassemblées comme dans Les Sept Morts d’Evelyn Hardcastle, je ne pense pas.

Allez-vous vous arracher les cheveux à sa lecture ?
C’est plus que probable.

Tenterez-vous de résoudre les énigmes de vous-même ?
C’est certain.

Aimerez-vous vous perdre dans les multiples recoins de Blackheast ?
Je peux vous l’assurer.

Perdrez-vous les notions de lieux, d’heures ou même d’identités ?
Sans aucun doute.

Pourrez-vous poser ce livre avant la fin ?
Non, c’est tout simplement impossible.

Stuart Turton nous offre bien plus qu’un roman passionnant, bien plus qu’un thriller addictif, et beaucoup plus qu’une histoire envoûtante. Il nous transporte littéralement dans un monde créé pour notre plus grand plaisir de lecture.

Tout y est calculé, mesuré, agencé, pour que nous ne puissions pas avoir envie d’en sortir, et c’est parfaitement réussi.

Comme des matriochkas, chaque énigme en camoufle d’autres, encore plus sombres et ensorcelantes que les précédentes.

Ce n’est pas seulement un premier roman époustouflant, c’est une œuvre qui pourrait devenir un classique du genre.

À lire absolument et à garder précieusement, comme l’objet livre qui le renferme.

***************

Je remercie les Éditions Sonatine (et toute l’équipe) pour leur confiance et pour l’envoi du SP de ce roman absolument phénoménal.

***************

4ème de Couv :

Ce soir à 11 heures, Evelyn Hardcastle va être assassinée.
Qui, dans cette luxueuse demeure anglaise, a intérêt à la tuer ?
Aiden Bishop a quelques heures pour trouver l’identité de l’assassin et empêcher le meurtre.
Tant qu’il n’est pas parvenu à ses fins, il est condamné à revivre sans cesse la même journée.
Celle de la mort d’Evelyn Hardcastle.

Lien vers le site de Sonatine Éditions : ICI

Lien vers la page Amazon du livre : ICI

Lien vers la page Fnac du livre : ICI

Lien vers la page Decitre du livre : ICI

4 commentaires sur “Les Sept Morts d’Evelyn Hardcastle, de Stuart Turton, chez Sonatine Éditions : PHÉNOMÉNAL !

  1. Wow! Ça donne vraiment envie! Je l’avais ajouté à ma liste un peu comme ça, sans trop savoir si je le lirais, mais là, je pense qu’il va éventuellement rejoindre ma PAL!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s