Et Pour Le Pire, de Amanda Prowse, chez Stéphane Marsan Éditions : Un sujet grave traité avec une grande délicatesse.

71208504_1190348397818919_1406014371057893376_o

Certains romans laissent de profondes marques dans le souvenir d’un lecteur. C’est précisément ce qui se passe pour moi avec Et Pour Le Pire.
Tout d’abord, n’allez pas croire que ce n’est qu’un énième livre qui traite de violences conjugales. Celui-ci va beaucoup plus loin.

L’histoire s’ouvre il y a 10 ans, au moment où Kathryn Brooker assassine son mari.
J’ai d’ailleurs commencé par sourire, tant la scène où elle appelle elle-même la police pour leur demander de venir suite à son geste est racontée avec une saveur étonnante et détonnante.

Oh bien sûr, après je n’ai plus beaucoup souri, loin de là, mais ce n’est pas pour autant que j’ai pu reposer ce livre, qui en 3 pages seulement m’avait déjà complètement accrochée.

Si ce roman aborde un sujet très difficile, jamais l’histoire ne tombe dans le voyeurisme ou la surenchère de scènes choc.
Tout est très clair dès le départ, et au fur et à mesure le lecteur découvre ce qu’a enduré Kate pendant de longues années.

Mais le roman ne parle pas que de ça, loin s’en faut.
Grâce à l’alternance de chapitres nous voyageons, entre 10 ans auparavant, au moment du drame, et tous les grands moments qui se sont déroulés après cela : la détention, la remise en liberté, la recherche d’un but, d’une renaissance, l’adaptation (souvent délicate) de Kate à sa « vie d’après »…

Donc si les violences sont bien au cœur de l’histoire, elles ne la délimitent pas pour autant.

Amanda Prowse a cette plume, très britannique, à la fois tout en véracité et en pudeur, qui lui permet de nous raconter l’horreur vécue par Kate, mais également l’espoir, la résilience, le courage et la force dont elle fait preuve dans « l’après ».

Ce roman nous alerte une fois de plus sur un fait de société qui, hélas, perdure.
Mais grâce à son style élégant, sans fard mais délicat, Amanda Prowse ne nous en offre pas seulement un aperçu, elle nous donne également matière à de nombreuses réflexions, sur la société, les victimes ou sur comment leur venir en aide.

C’est bien sûr une fiction et non une histoire vraie, mais elle n’en est pas moins criante de vérité.

À découvrir et à lire, pour l’histoire et pour la plume.

***************

Je remercie les Éditions Stéphane Marsan pour leur confiance et pour l’envoi du SP de ce nouveau roman.

***************

4ème de Couv :

« Je vais rassembler tous les petits morceaux que tu as cassés, cachés dans les tiroirs, balayés sous le tapis, et je me reconstruirai. Je deviendrai ce que j’ai toujours voulu être. Je ne renoncerai pas aux rêves que tu t’es acharné à briser. »

Kathryn Brooker, respectable épouse et mère de famille, vient d’assassiner son mari. Derrière la brutalité de ce meurtre, il y a le poids du silence. Pendant quinze ans, elle a subi des sévices physiques et psychologiques sans rien laisser paraître. Kathryn va payer cher cette dangereuse imposture : personne ne comprend son crime, car personne ne pouvait se douter du calvaire que son mari lui faisait vivre derrière les portes closes. Entre les explications qu’elle doit à ses enfants et son désir de venir en aide à d’autres femmes en détresse, Kathryn sait que le chemin vers la reconstruction sera long. Mais au bout de ce chemin, pour la première fois depuis bien longtemps, elle aura peut-être le droit d’être qui elle veut.

 

Lien vers le site des Éditions Stéphane Marsan : ICI

2 commentaires sur “Et Pour Le Pire, de Amanda Prowse, chez Stéphane Marsan Éditions : Un sujet grave traité avec une grande délicatesse.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s