Le Douzième Chapitre, de Jérôme Loubry, aux Editions Calmann-Levy :

Jérôme Loubry signe là un thriller remarquablement bien écrit et terriblement prenant.

Avec Le Douzième Chapitre l’auteur nous promène, de 1986 à 2017, des souvenirs de David à ceux de Samuel, de leur enfance, plus que difficile, à leur réussite, plus que méritée.
Nous nous attachons aux enfants qu’ils ont été, et nous admirons les adultes qu’ils sont devenus.

Grâce à son style narratif, et à l’univers qu’il lui a permis de créer, Jérôme Loubry nous fait basculer de l’autre côté de la page, aux côtés de ces deux enfants devenus adultes un peu trop tôt.

Les divers protagonistes, les décors, la trame, tout est parfaitement construit.
On alterne entre les deux époques de manière très fluide, sans aucun temps d’arrêt.

La psychologie des personnages est très intelligemment proposée, permettant une empathie naturelle sans pour autant verser dans les atermoiements faciles.

L’immersion dans l’histoire est instantanée.
On tourne les pages comme on tournerait celles de l’album photos d’un ami nous contant son enfance.

Cette plongée dans les souvenirs de David et Samuel nous permet de (re)vivre ce terrible été comme si nous nous y trouvions avec eux.

La douceur et la simplicité de ces enfants côtoient l’atmosphère anxiogène que les adultes font peser sur ces quelques jours, nous faisant passer de l’espoir à la crainte comme eux passent du rêve au cauchemar.

L’évolution des personnages, après les tragédies vécues, semble on ne peut plus naturelle, évitant ainsi au lecteur de buter sur l’écueil des caricatures.

La lecture de ce roman est donc très agréable, et l’histoire tellement addictive qu’elle vous fera sans peine perdre quelques heures de sommeil si vous le commencez un soir.

Cette idée de « chapitres » est originale et très habile, permettant de relancer sans arrêt la trame de l’histoire d’après les différents points de vue, mais sans jamais nous perdre.

Pour ceux qui ont eu le plaisir de lire son livre précédent (Les chiens de Détroit), une petite référence est glissée lors d’un dialogue. Un petit clin d’oeil que j’ai beaucoup apprécié.

Rythme, histoire, style…il y a quantité de raisons de lire ce roman, et aucune de s’en priver.
Un thriller impossible à lâcher une fois commencé, vous voici prévenus !

4éme de Couverture :

Été 1986. David et Samuel ont 12 ans. Comme chaque année, ils séjournent au bord de l’océan, dans le centre de vacances appartenant à l’employeur de leurs parents. Ils font la connaissance de Julie, une fillette de leur âge, et les trois enfants deviennent inséparables.  Mais une ombre plane sur la station balnéaire et les adultes deviennent de plus en plus mystérieux et taciturnes. Puis alors que la semaine se termine, Julie disparaît.
30 ans plus tard, David est devenu écrivain, Samuel est son éditeur. Depuis le drame, ils n’ont jamais reparlé de Julie. Un jour, chacun reçoit une enveloppe. À l’intérieur, un manuscrit énigmatique relate les évènements de cet été tragique, apportant un tout nouvel éclairage sur l’affaire.

Visonnez le Book-trailer : ICI

Lien vers la page Fnac du livre : ICI

Lien vers la page Amazon du livre : ICI

 

 

 

8 commentaires sur “Le Douzième Chapitre, de Jérôme Loubry, aux Editions Calmann-Levy :

    1. Il faut absolument absolument absolument absolument que tu te fasses plaisir !!
      D’ici quelques temps je commencerai à organiser des petits concours de temps en temps (sur Instagram je pense), pour faire gagner certains de mes coups de coeur. Je vais rêfléchir sur le comment de la chose… Tu en as déjà organisés de ton côté ?

      J'aime

      1. Oui, très bonne lecture ! Il y a juste un petit détail vis à vis du père qui me chagrine mais je tatillon. Je vais en garder un excellent souvenir. J ai aimé la plume de ce roman noir et son rythme. Bientôt un article dessus je pense

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s